fbpx

L’actualité

 

Vous n’êtes pas sans savoir que le prélèvement à la source modifie quelque peu nos habitudes.

Si vous avez fait un don de 100 € à l’association « Projet Athéna » en janvier 2018, le fisc vous rétrocédera les 66 € (66 % de 100 €) de réduction d’impôts en septembre 2019, soit au bout de 21 mois.

Si vous faites un don de 100 € à l’association « Projet Athéna » en décembre 2018, c’est pareil ! Le fisc vous rétrocédera les 66 € de réduction d’impôts en septembre 2019 ! Vous récupérez donc vos deniers au bout de 10 mois !

C’EST LE MOMENT DE SOUTENIR LE PROJET ATHÉNA ! 🙂
http://projetathena.fr/faire-un-don/

 

La CNSA (Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie) lance un concours d’idées à destination des étudiants pour la conception d’un lieu de vie collectif pour adultes handicapés.

Les projets des futurs architectes sont attendus d’ici le 18 mars 2019.

Les lauréats se partageront une récompense de 17 000 €.

L’association « Projet Athéna » recherche un étudiant en architecture pour participer à ce concours : qu’on se le dise !!!

Pour plus d’informations : https://www.cnsa.fr/actualites-agenda/actualites/le-concours-didees-cnsa-innove-et-invite-a-imaginer-un-lieu-de-vie-collectif-pour-adultes-en-situation-de-handicap.

Pour nous contacter : contact@projetathena.fr.

Bonjour,

Je ne pouvais pas faire l’impasse de vous faire un petit retour sur la journée de mobilisation et de co-construction organisée le 10 octobre !

Je suis particulièrement touchée par la volonté de la Chartreuse de Neuville d’organiser un événement à l’image du projet Athéna… Partage, inclusion, solidarité, entraide sont les mots qui me viennent spontanément à l’esprit.

Je ne boude pas mon plaisir de vous donner quelques exemples :

  • Une des personnes invitées était finalement contrainte de rester à la maison pour garder la progéniture (mercredi oblige…). Qu’à cela ne tienne, la veille, décision est prise d’embarquer la progéniture dans l’aventure… Nous aurions pu imaginer une journée longue et ennuyeuse pour ces enfants… C’était sous-estimer les mille et une ressources de la Chartreuse… Baptiste ne prend pas seulement en charge les jardins d’une main de maître, il sait aussi planter des étoiles dans les yeux des enfants qui n’avaient qu’une question à la bouche à l’issue de la journée : « quand est-ce qu’on revient ? ».
  •  Un des objectifs du projet Athéna est de créer l’échange entre différents secteurs, différentes particularités, etc. Cette journée s’est déroulée sur le sceau de la diversité. Nous étions vingt participants : agriculteurs, salariés du secteur privé marchand, salariés du secteur associatif, directeurs, retraités, élus, acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire, accompagnateurs de projets, représentants d’établissements ou de dispositifs médico-sociaux, habitants du village identifié pour accueillir le premier lieu de vie, bénéficiaires potentiellement intéressés pour vivre dans le lieu de vie et mécènes. Certains cumulant plusieurs casquettes ! J’ai pris énormément de plaisir à voir toutes ces personnes échanger avec une grande capacité d’écoute et accueillir la différence des uns et des autres dans un profond respect… Ce souvenir restera gravé longtemps encore !!!!
  • Le midi, le repas était préparé par le SAMSAH (Service d’Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés) La Mollière.
  • L’après-midi, les participants se sont retrouvés au rez-de-chaussée pour que Aurélie, en situation de handicap moteur, puisse prendre part au cercle de restitution des ateliers de la deuxième partie de journée.

Une fois n’est pas coutume, nous avons fait travailler nos invités pour définir au travers d’ateliers et de temps d’échanges sur les moteurs et motivations du projet Athéna.

L’issue de cette journée est positive et l’association « Projet Athéna » est déterminée plus que jamais à poursuivre ses ambitions.

Nous déclarons la première étape du projet terminée…

Nous allons désormais entrer concrètement dans l’étape de co-construction…

Merci à la Chartreuse pour l’organisation de l’événement, merci aux bénévoles qui ont contribué à faire de ce temps fort une réussite et merci à tous les participants pour leur précieuse mobilisation !

Hélène

Ce mardi 2 octobre, j’ai participé à une réunion des Ladies’circle de Marcq-en-Baroeul, une bande de joyeuses nanas qui unissent leur énergie pour aider des projets qu’elles ont soigneusement sélectionnés.

Cette année, elles ont soutenu l’association les Lames de joie qui œuvre, comme notre association, à trouver des réponses à des besoins spécifiques.

Mardi, elles avaient invité Pierre-Antoine BAELE que vous ne connaissez peut-être pas encore (mais j’espère que cela ne saurait tarder !).

Pierre-Antoine est un triathlète qui se lance dans la compétition.

Ses objectifs sportifs auraient tout simplement été impossibles s’il n’avait pas rencontré l’association les Lames de joie.

Ce que je retiens de cette soirée, c’est qu’en associant nos forces, nous parvenons à réaliser des exploits.

Merci Pierre-Antoine pour ton témoignage qui donne la force de continuer à déplacer des montagnes pour que chaque besoin spécifique trouve sa réponse.

J’ai eu la chance d’assister à la soirée de célébration des 40 ans de la Compagnie de l’Oiseau-Mouche vendredi.

Un vrai temps fort !

Je retiens de cet événement cette phrase (je la rapporte de tête, alors je m’excuse s’il ne s’agit pas de la citation exacte) :

« Au théâtre, on ne voit pas des personnes en situation de handicap, on voit des personnages. »

Nous sommes mille fois d’accord !!! Mais j’aimerais qu’un jour, il soit possible de dire :

« Dans la vie réelle, on ne voit pas des personnes en situation de handicap, on voit des personnes. »

Il existe malheureusement encore trop de situations où la personne est définie par ses particularités.

Merci à la Compagnie de l’Oiseau Mouche de faire oublier la frontière qui délimite le « milieu ordinaire ».